Qu’est-ce qu’un ragréage ?

Le ragréage est une finition permettant de faire en sorte que le sol sur lequel sera posé le parquet est complètement plane, lisse et libre de toute aspérité ou imperfection.

Les sols présentant des zones affaissées, creusées, ou de niveaux différents doivent être ragréés sur toute la surface. Pour décider si votre sol doit être ragréé ou non, prenez le temps de l’observer et d’effectuer un premier diagnostic après avoir gratté les irrégularités à l’aide d’une spatule. Munissez-vous d’une règle d’une longueur de 2 mètres et parcourez le sol avec cette règle. Si vous observez des irrégularités supérieures à 7 millimètres entre le sol et la règle, vous devrez ragréer votre sol.

Quels types de sols peuvent être ragréés ?

Pour ragréer son sol, celui-ci doit être propre, dur, sec, sain et poreux, afin de permettre à l’enduit de lissage d’adhérer correctement sur le support. Ce produit peut être appliqué sur les sols suivants :

  • Le béton et le ciment ;
  • Les dalles plastiques rigides ;
  • Le carrelage après avoir retiré les éléments qui n’adhèrent plus ;
  • Un parquet à lames clouées ou collées, après avoir purgé les espaces entre les lames ;
  • Un sol peint, après avoir éliminé les éventuelles écailles de peinture.

Attention, il n’est pas possible de ragréer son sol sur de la moquette, un parquet en pose flottant ou sur des dalles souples.

Les 6 étapes de la préparation du sol :

  1. Diagnostic et préparation du sol : ce dernier doit être soigneusement nettoyé et libre de toute trace d’humidité. En cas d’humidité, prévoyez de l’isoler au préalable avec un film polyéthylène ou à l’aide d’une chape flottante et d’une couche plastique.
  2. Retirez les plinthes, portes et parties friables.
  3. Vérifiez chaque ouverture dans votre sol : les fissures, par exemple, devront être fermées à l’aide d’un mortier colle.
  4. Déterminez la porosité de votre sol. En fonction de votre diagnostic, vous devrez appliquer un primaire d’accrochage qui facilitera l’adhérence de l’enduit pour ragréer votre sol.
  5. Préparez le ragréage que vous verserez sur le sol en l’étalant uniformément et en le lissant à l’aide d’une truelle.
  6. Laissez sécher 48 heures
Primaire d'accrochage
Primaire d’accrochage de Carresol – ( Source : Carresol-parquet)

 

Les différents types de produit de ragréage

Il existe plusieurs types de produit pour ragréer votre sol. Votre choix devra se faire en fonction des aspérités à combler mais également – et surtout – en fonction du sol à traiter.

Les deux principaux types de ragréage sont :

  • Le ragréage liquide (auto lissant) : il s’agit d’un ragréage classique en béton, effectué lorsque les défauts sont inférieurs à 2 centimètres. Ce ragréage est réalisé avec un primaire d’accrochage ou d’adhérence et un mortier auto lissant.
  • Le ragréage à base de mortier, d’enduit de ragréage (auto nivelant) : il s’agit d’un mortier de nivellement obtenu en mélangeant un primaire d’adhérence et un mortier de ragréage fibré. Celui-ci est recommandé pour les défauts supérieurs à 2 centimètres, mais également sur les sols déformables.

Lorsque les trous sont supérieurs à 4 centimètres, on parle de « chape de ragréage ».

Ragréage Roxol fibré de Carresol
Ragréage Roxol fibré de Carresol – ( Source : Carresol-parquet)