Comme pour tout type de revêtement de sol, moquette, vinyle, stratifié ou carrelage, la pose d’une sous-couche est importante avant de poser un parquet. Malheureusement trop souvent négligée, la sous-couche est pourtant considérée, par les professionnels du parquet et les bricoleurs chevronnés, comme un élément tout aussi important que le parquet lui-même. Et pour cause !

Quels types de sous-couche pour parquet utiliser ?

Afin d’isoler votre sol et de le protéger contre l’humidité, mieux vaut utiliser deux sous-couches :

  • Une première isolation qui protègera de l’humidité (un pare-vapeur)
  • Une seconde isolation destinée à apporter une isolation thermique et phonique

Alors que la protection contre l’humidité semble essentielle et évidente, la nécessité de la deuxième sous-couche l’est moins. Il faut cependant savoir qu’un parquet flottant transmet davantage le bruit qu’un parquet collé, en raison de la lame d’air au-dessous de laquelle il est posé. Cette dernière facilite la résonance. Lorsque vous choisissez votre sous-couche, si vous optez pour du parquet flottant, basez votre choix sur l’isolation phonique en cas de bruits d’impacts (objets qui tombent, par exemple) ou de transmission sonore (bruits dans le logement).

A titre indicatif, voici les types de sous-couches qu’il est possible d’utiliser, en fonction de votre parquet :

  • Parquet avec une pose collée : Lorsque vous utilisez de la colle pour parquet choisissez une sous-couche en liège bitumé ou une sous-couche universelle (liège et caoutchouc) ;
  • Parquet ou stratifié en pose flottante : après avoir posé un pare-vapeur, choisissez une sous-couche aux propriétés acoustiques, phoniques et thermiques en fonction de la pièce dans laquelle elle est posée. Vérifiez que les irrégularités ne sont pas supérieures à 2 millimètres (auquel cas il faudra effectuer un ragréage) puis utilisez une sous-couche isolène, une sous-couche en liège ou une sous-couche universelle selon vos préférences et vos priorités.
  • Si vous avez un chauffage au sol, choisissez une isolation pour parquet adaptée, qui laissera passer la chaleur diffusée.

Vous souhaitez assurer la longévité de votre parquet tout en assurant un confort optimal aux personnes qui vivent dans votre logement : ne sous-estimez pas l’importance de la sous-couche qui vous le rendra bien !

Sous-couche pour parquet , Isolation liège bitumé de Carresol
Sous-couche pour parquet , Isolation liège bitumé de Carresol – ( Source : Carresol-parquet)

Indications sur la sous-couche pare-vapeur

Les sous-couches s’utilisent pour tous types de parquets : parquet massif, parquet contrecollé, sol stratifié

Le pare-vapeur est obligatoire pour les parquets flottants et les sols stratifiés. Il est constitué d’un film polyane permettant d’éviter la remontée de l’humidité et il est conçu sur la base de normes du DTU (Document technique unifié qui définit, entre autres, les conditions à respecter dans le choix et la mise en œuvre des matériaux). A noter que, à la place d’un pare-vapeur, on utilise une résine qui fera office de barrière anti-humidité pour les poses collées de parquet.

Dans certaines situations, une sous-couche pour parquet peut remplacer un ragréage. C’est le cas notamment lorsque les aspérités sur le sol – qui doit être parfaitement plat – ont moins de 2 millimètres sur une règle de 2 mètres. On posera alors une sous-couche de 5 millimètres qui viendra corriger ces irrégularités et remplacera parfaitement le ragréage.

Bon à savoir : dans certains cas, la sous-couche pour parquet est obligatoire. Ceci est notamment vrai dans des immeubles dont le règlement de propriété le stipule.

Sous-couche Pare-vapeur - Sous couche TB alu de Carresol
Sous-couche Pare-vapeur – Sous couche TB alu de Carresol – ( Source : Carresol-parquet)

Les avantages d’une isolation pour parquet

La sous-couche pour parquet est primordiale, dans le sens où elle protégera votre parquet – et donc votre habitation – de l’humidité. A ce titre, notez que le pare-vapeur est obligatoire pour la pose flottante d’un parquet ou d’un sol stratifié.

Outre la protection contre l’humidité, la sous-couche vous permet une isolation phonique, acoustique et thermique.

Une sous-couche pourvue de qualités d’isolation phonique permettra d’éviter la propagation du bruit d’une pièce à l’autre, lorsque celles-ci se trouvent sur deux niveaux différents. Elle est particulièrement utile lorsque l’endroit à recouvrir est situé directement au-dessus d’une ou plusieurs chambres à coucher, par exemple.

La sous-couche permet également d’améliorer l’isolation acoustique d’une pièce, c’est-à-dire d’atténuer le bruit des pas. Elle soulage donc vos oreilles tout en amortissant l’impact de vos pas sur le parquet, contribuant ainsi à soulager vos articulations et votre colonne vertébrale.

Dernier avantage de la sous-couche avant de poser un parquet : l’isolation thermique, qui contribue à atténuer les besoins en énergie et permet de mieux contrôler sa consommation. Cette isolation thermique est appréciable hiver comme été, car elle permet de minimiser les écarts de température et donc un meilleur confort dans l’habitation.